Qui sait ce que voit l’autruche dans le sable

Compagnie La Pata Negra

Tout l’univers de Beckett en version marionnettes.
D’abord un désert… qui cache sous son sable un petit monde absurde et poétique.
Un personnage au chapeau melon apparaît, en quête de solitude.
Peu à peu, un univers enfoui se révèle. Des « petites vies » singulières tentent d’exister, elles ont des corps insolites, des obsessions bizarres et un courage à toute
épreuve. Adaptant l’univers beckettien à la marionnette, avec humour et poésie, Isabelle Martinez fait vivre sous nos yeux un monde de « freaks » magnifiques. Après ses collaborations avec la Cie Tro-Héol et Le Théâtre des Alberts, elle signe ici une création étonnante, entre burlesque et surréalisme.

Fiche pratique
Type d’événement : Spectacle
Discipline artistique : Marionnette / théâtre d'objet
Durée : 55 minutes
Lien :
https://www.compagnielapatanegra.com/qui-sait-ce-que-voit-l-autruche

Contacts

Isabelle Martinez
cielapatanegra@gmail.com
0693630842

Pour connaître les tarifs, merci de contacter directement la compagnie/l’artiste
(le coût d’une prestation artistique varie en fonction du temps de création et du nombre de personnes engagées : artistes, technicien·ne·s, personnel administratif…)

Prochaines dates

Calendrier : https://www.compagnielapatanegra.com/copie-de-hors-sc%C3%A8ne

Spectacle
Distribution :

Ecriture, jeu et mise en scène : Isabelle Martinez | Scénographie et costume : Charles Rios | Marionnettes (fabrication) : Isabelle Martinez et Charles Rios | Son : Matthieu Bastin | Lumières : Valérie Becq | Couturière : Cléménce Boisard

Besoins techniques :

La compagnie est autonome techniquement et peut jouer dans des lieux non équipés.

Jauge : 100 personnes
Peut se jouer : En intérieur
Atelier en lien avec le spectacle :

Mentions obligatoires

Avec le soutien de :
La Cité des Arts, Saint-Denis, La Réunion (co-réalisation)
Le Séchoir, scène conventionnée de Saint-Leu, La Réunion (Résidences)
Production : Cie La Pata Negra, compagnie conventionnée DAC de La Réunion/Ministère de la Culture

Crédit photo :

Olivier Prade